Actualité

20/10/2020

Disparition de Pierre Caspar

Pierre Caspar est décédé le 15 octobre. Professeur émérite du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), il avait succédé, en 1984, à Marcel Lesne qui avait fondé la chaire de formation des adultes. Il avait préalablement participé à l'aventure du CUCES et de l'INFA, à Nancy, aux côtés de Bertrand Schwartz. Membre du comité de rédaction d'Education permanente durant plusieurs années, il y...


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Détail d'un produit




Retour  Retour à la rubrique

 Etre là, être avec. Les savoirs infirmiers en psychiatrie
« Il n’a pas été simple de recourir au travail d’écriture. La transmission du savoir professionnel est le plus souvent de tradition orale. Ce témoignage d’une pratique bricolant au quotidien les conditions d’une rencontre possible avec « l’autre » fut écrit dans l’idée de laisser modestement une trace. En s’appuyant sur la contribution de chacun des participants, cette aventure humaine a été un enrichissement permanent. Mais également un combat constant pour maintenir le cap avec ces grands moments de plaisir partagé qui ont permis de mener à bon port ceux qui ont bien voulu embarquer. Que reste-t-il de cet engagement pour la création d’espaces thérapeutiques viables ? Une poignée d’irréductibles bien fatigués, qui manifestent de temps en temps au fond de la classe leur agacement. La nostalgie n’est plus ce qu’elle était ! Il reste encore un peu d’énergie pour transmettre l’expérience professionnelle, ce que j’ai longtemps cru inutile. J’avais le sentiment d’être entouré de bons petits soldats préparés aux actes les plus élémentaires : la technique leur suffisait, seulement la technique. Les conditions d’écoute avaient bien changé et ce qui me parvenait à l’oreille ne me parlait plus. Que faire ? Continuer, souvent seul, à résister contre le formatage idéologique, ou bien attendre la disparition d’une génération d’infirmiers de secteur psychiatrique qui quittent « notre vénérable institution », pour une retraite bien méritée ? Mais voilà, l’idée d’écrire un récit de vie professionnelle a quelque peu modifié la donne. Laisser une trace vivante de ces expériences pratiques diverses me paraissait être la moindre des choses. On ne pourra plus dire, dans ces temps d’amnésie et de révisionnisme, que cela n’a pas existé. Le mérite en revient à tous ceux qui ne désespèrent pas de voir un renversement de tendance. Alors, la rencontre fut possible et le savoir de chacun, forgé au fil du temps, put s’exprimer avec toute l’authenticité du vécu. Je ne peux m’empêcher de terminer cette contribution par une citation de Jean Oury qui résume bien ma réflexion et les stratégies de soins mises en place : « N’avons-nous pas le devoir de rendre habitables ces lieux dans lesquels se sont égarés, souvent, à jamais, ceux que nous nommons psychotiques ? »
 
TarifQté
Ce produit est fourni en téléchargement pdf Fourni en téléchargement pdf.
 
 Prix12.00 €
 Total TTC12.00 €
   
 
Référence: N° 1690 2006-5 PDF
 
TarifQté
Ce produit est également disponible en version papier ci-dessous.
 
 Prix15.00 €
 Total TTC15.00 €
   
 
Référence: N° 1690 2006-5