Actualité

20/10/2020

Disparition de Pierre Caspar

Pierre Caspar est décédé le 15 octobre. Professeur émérite du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), il avait succédé, en 1984, à Marcel Lesne qui avait fondé la chaire de formation des adultes. Il avait préalablement participé à l'aventure du CUCES et de l'INFA, à Nancy, aux côtés de Bertrand Schwartz. Membre du comité de rédaction d'Education permanente durant plusieurs années, il y...


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°75 - 1984-3 - Les transferts de connaissances. Vers une pédagogie interculturelle ?

Il existe 10 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander le téléchargement pdf
Editorial : enjeux interculturels. B. Lorreyte
Pièges et défi de l'interculturalisme. M. Rey von Allmen Editer
L'enseignement des cultures pour tous. F. Mariet Editer
L'illusion de la transparence et l'abandon à l'opacité : des pièges à dépasser pour le dialogue interculturel. M. Oriol Editer
Education, compréhension et communication interculturelles : essai de clarification des concepts. F. Ouellet Editer
Les Français et la diversité culturelle. M. Mauviel Editer
Insertion des immigrés et dynamique des différences. B. Lorreyte, J.F. Matteudi Editer
Approche interculturelle du transfert des connaissances. M. Abdallah-Pretceille Editer
Si les différentes formes de coopération, d’aide d’assistance technique et de transfert de technologies ou de connaissances restent marqués par une série d’échecs et d’impasses, c’est sans doute parce que la dimension culturelle du processus a trop largement et trop longtemps été négligée. Le transfert s’inscrit dans une dynamique relationnelle elle-même enracinée dans un contexte imprégné de social de politique et d’économique. Envisager la problématique du imprégné de social, de politique et d’économique ; Envisager la problématique du transfert en ne s’attardant que sur son objet, minimisant ainsi le rôle des individus, des groupes et donc des cultures qui en constituent les supports, revient à s’engager dans une impasse. Force est donc de recontextualiser la notion même de transfert par rapport à un environnement social et humain. Le transfert des connaissances s’inscrit dans des problématiques plus vastes : diversité/universalité ; identité/alterité et dynamique interrelationnelle. Il n’est, en fait, qu’une des actualisations possibles des phénomènes subséquents à l’acculturation.
Une approche interculturelle sur le terrain de la coopération. A. Benveniste, S. Hureau Editer
Le miroir médiatique : un outil " approprié " pour la formation dans les pays en voie de développement ? M.F. Kouloumdjian Editer