Actualité

31/08/2022

VIENT DE PARAÎTRE : N° 232

 LA FORMATION AUX MARGES DE L'EMPLOI


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
CAIRN
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°232 - 2022-3 - La formation aux marges de l'emploi

Il existe 13 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander la version papier Commander le téléchargement pdf
Du salariat aux marges de l’emploi : quel changement de paradigme pour le système de formation professionnelle ? Emmanuelle Chabbert, Frédéric Rey, Carole Tuchszirer Editer
Marché du travail et marché de la formation : un regard « transitionnel » Bernard Gazier Editer
De nouveaux publics de la formation dans les zones grises de l’emploi ? Marie-Christine Bureau, Carole Tuchszirer Editer
« Former » les décrocheurs de la formation et de l’emploi ?. L’expérimentation 100 % inclusion Maÿlis Dupont Editer
Préparer les demandeurs d’emploi à la formation ? Les logiques des dispositifs « Prépa » au cœur du PIC Nicolas Farvaque Editer
Intégrer de nouvelles compétences professionnelles en formation initiale. Le cas du BTS « management en hôtellerie-restauration » Arthur Hacot Editer
D’une politique d’orientation des actifs à une politique active d’orientation Aurélie Gonnet Editer
La petite entreprise apprenante : quelles nouvelles perspectives ? Emmanuelle Chabbert Editer
« Co-dire » le travail pour mieux articuler emploi et formation Frédéric Aubreton, Yves Monteillet Editer
Les enjeux de la nouvelle formation professionnelle Olivier Faron Editer
Entre prescription et émancipation. La formation des intermittents du spectacle Thierry Teboul Editer
Les intermittents du spectacle sont caractérisés par une forte autonomie dans leur relation à l’emploi et à la formation. Depuis les années 1970, l’AFDAS a développé une expertise de l’accompagnement de ces publics situés aux marges du salariat traditionnel. Peut-on en tirer des enseignements pour l’ensemble des salariés dans le cadre législatif actuel de la loi française « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » ? Son directeur en est convaincu. Il y a bien un point de rencontre entre les pratiques des intermittents et la philosophie actuelle du système de formation. L’émancipation en matière de choix de formation serait bénéfique à l’ensemble des salariés, à condition toutefois de renforcer prioritairement leurs capabilités, à condition aussi que cette émancipation s’accorde avec un certain niveau de prescription stratégique dans le cadre d’un dialogue équilibré sur la formation. Les entreprises et les branches professionnelles ont toujours un rôle-clé à jouer en matière de prospective de l’emploi et de définition des politiques de formation.
Libéraliser l’accès à la formation Olivier Gaudin Editer
Proposition méthodologique pour acquérir et développer les compétences à s’orienter Fabien Beltrame Editer