Actualité

22/07/2021

Journée AFEST 15 octobre 2021 : programme et bulletin d'inscription à télécharger

   AFEST 15 octobre 2021 : télécharger le programme et le bulletin d'inscription 


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°225 - 2020-4 - Croisement des savoirs et recherches coopératives

Il existe 10 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander la version papier Commander le téléchargement pdf
Comment chercher ensemble ? De l’utilité sociale des sciences humaines et sociales Hugues Pentecouteau Editer
Coopération et enquête collective. Quelle recherche coopérative pour accompagner l’innovation pédagogique dans l’enseignement supérieur ? Virginie Messina, Geneviève Lameul, Yann Roullais, Pauline Lorcy Editer
Des espaces géopolitiques en tension. D’une recherche sur l’action à une recherche en action Ségolène Le Mouillour, Jacques Legal Editer
L’interdisciplinarité, une valeur ajoutée de la recherche collaborative Isabelle Grangereau, Paola Duperray, Éric Mutabazi Editer
Analyse croisée de l’activité : déplacements et effets de connaissances Hélène Desfontaines, Laurence Cocandeau-Bellanger, Nathanaël Wallenhorst Editer
Les dynamiques d’une expérience de recherche collaborative Paola Duperray Ségolène Le Mouillour Editer
L’accueil en centre socioculturel : histoire d’une recherche-intervention qui devient coopérative Corinne Rougerie Editer
Partager les savoirs pour transformer nos métiers Daisy Cunha, Simon Mallard Editer
Un front convivial face à l’hubris Alain Caillé (entretien) Editer
Le texte issu de cet entretien ne porte pas directement sur les recherches coopératives. Il s’agit, à la faveur de ce dialogue, de montrer que les démarches dites participatives dans le champ des sciences sociales reposent sur des postulats épistémologiques et anthropologiques assez proches de celles développées par les convivialistes. A la lecture de ce texte, le lecteur découvrira combien Alain Caillé fournit des repères conceptuels pour penser les approches coopératives lorsqu’elles sont déployées dans le champ de la recherche en sciences sociales. Penser notamment les rapports entre les chercheurs et les interlocuteurs de terrain sous le mode du don (donner–recevoir-rendre), c’est inscrire ce type de recherche dans le champ « d’une épistémo-démocratie ». Ce néologisme emprunté à Gaston Pineau laisse entendre qu’il n’est pas heureux, ni souhaitable, d’opposer les savoirs indigènes aux cultures savantes. C’est la raison pour laquelle Alain Caillé condamne des expertises techniques marquées du sceau de la toute puissance et de l’hubris.
Les préjugés, obstacles à l’apprentissage. Le cas des aides-soignants en formation d’infirmiers (rubrique "Recherche") Catherine Barbigant Editer