Actualité

08/10/2020

Numérique et formation :quelles leçons tirer du confinement et de la distanciation ?

Journée de réflexion et de débats autour du n° 219 d'Education permanente. DATE A CONFIRMER EN FONCTION DE LA SITUATION SANITAIRE.


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°190 - 2012-1 - L'alternance, au-delà du discours

Il existe 11 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander le téléchargement pdf
Un projet politique pour les formations en alternance Vincent Merle, Michel Théry Editer
Le développement de l’alternance, une quête impossible ? Pierre Le Douaron, Dominique Maillard, Christine Fournier Editer
Les formations par alternance : diversité des situations et perspective des usagers Patrick Mayen, Paul Olry Editer
L’alternance, une construction territoriale Jean-Paul Denanot Editer
L’alternance d’intégration : ouvrir des perspectives à l’ambition de développement Jean-François Gomez Editer
L’alternance, un point de vue sur le travail Olivier Liaroutzos Editer
L’alternance dans les formations sociales Marc Fourdrignier Editer
L’alternance comme mode de refondation de la formation professionnelle des jeunes Paul Santelmann Editer
Tentative d’évaluation de quarante ans d’application des lois du 16 juillet 1971 ("Débat") Bernard Liétard Editer
Se rapprocher de l’expérience subjective du stagiaire en entreprise, à partir d’un point de vue anthropologique sur le travail ("Recherche") Louis Durrive Editer
La Fondation universitaire de Belleville : une université populaire à l’anglaise ("Histoire et mémoire") Pierre Moulinier Editer
Les étudiants sont très présents dans le mouvement des universités populaires. Deux d’entre eux sont à l’origine d’une réalisation parmi les plus remarquables, la Fondation universitaire de Belleville (FUB), dont le modèle est emprunté aux University’s Settlements anglais. Dès 1899, des étudiants volontaires s’installent dans un logement en milieu ouvrier de la rue de Belleville afin d’organiser, au profit des habitants du quartier, des activités qui sont celles de la plupart des universités populaires : cours, conférences, concerts, activités artistiques et sportives, soirées récréatives, etc. L’expérience est abandonnée en 1905 (rubrique « Histoire et mémoire de la formation »).