Actualité

13/12/2019

Gérard MALGLAIVE est décédé le 13 décembre 2019

    Gérard Malglaive est décédé à Nancy le vendredi 13 décembre 2019. Education permanente rendra hommage dans son prochain numéro à celui qui fut un formateur passionné, à rebours des positions attendues. Fils d'instituteur, ingénieur formé à l'INSA de Lyon, coopérant en Algérie, Gérard Malglaive débute sa carrière en 1965, à l'Institut national pour la formation des adultes, dirigé par...


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°187 - 2011-2 - L'exigence de responsabilité en formation des adultes

Il existe 16 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander le téléchargement pdf
Penser la responsabilité en formation : conjurer le tragique sans tomber dans le tyrannique Jean-Pierre Boutinet Editer
Un imaginaire contemporain saturé de responsabilité Jean-Pierre Boutinet Editer
La formation face aux défis de la responsabilité Bruno Hubert, Fred Poché Editer
Responsabilité et formation : la part du droit Pierre-Yves Verkindt, Agathe Haudiquet Editer
Se sentir toujours responsable. De la valorisation de soi à la « fatigue d’être soi » Jean-Yves Robin Editer
La responsabilité en formation : une affaire de peur et de courage Martine Beauvais Editer
Se former, entre injonction et désir Dominique Gourdon-Monfrais Editer
Répondre de son expérience par le récit de soi Alex Lainé Editer
Qui est responsable de la formation : la collectivité, l’entreprise, le formateur ou le stagiaire ? Nicole Escourrou Editer
Les dispositifs de formation des salariés et leurs évolutions récentes : responsabilité des opérateurs, coresponsabilité ou simple injonction ? Benoît Raveleau Editer
L’encouragement à la responsabilisation des salariés devient un vecteur important de ce que certains drh désignent par l’expression « salarié acteur de son développement de carrière ». Envisagée sous l’angle des nouveaux dispositifs individualisés de formation (DIF, VAE, etc.) proposés aux opérateurs de production, l’idée semble faire consensus aussi bien pour l’Etat que pour les employeurs. L’individu est responsabilisé. Ce modèle du salarié « acteur de sa formation » et coresponsable de son devenir professionnel n’est pourtant pas dénuée d’ambiguïté. Comment un individu peut-il déterminer les métiers qui seront porteurs dans cinq ou dix ans, alors que les entreprises elles-mêmes ont des difficultés à déterminer l’évolution des emplois ? La pression qui s’exerce sur les individus (« moins on sait où l’on va, plus on doit se prendre en charge ») ne conduit-elle pas à dédouaner l’entreprise qui reste pourtant le cœur de l’acquisition des compétences ? Ces évolutions tendent également à faire apparaître un individu très ambivalent, à la fois intéressé par la démarche compétences et par le fait de s’affranchir des contraintes d’une carrière statutairement tracée, appréciant l’autoformation tout en éprouvant son coût.
Le cadre est-il responsable du développement des compétences de ses collaborateurs ? Pierre Thillet Editer
Peut-on réellement former à la responsabilité sociale de l’entreprise ? Vincent Calvez Editer
Comment (se) former à la responsabilité d’autrui à défaut d’autorités pour en répondre ? Christian Heslon Editer
Peut-on penser les pratiques de formation en coresponsabilité ? Le cas de l’expérience syndicale et de sa validation Gilles Pinte Editer
Figures de l’adulte face aux responsabilités contraignantes du développement durable Dominique Bachelart Editer
1951-2009 : 58 ans de promotion sociale à Grenoble (Histoire et mémoire) Marie de Besses Editer