Actualité

08/10/2020

Numérique et formation :quelles leçons tirer du confinement et de la distanciation ?

Journée de réflexion et de débats autour du n° 219 d'Education permanente. DATE A CONFIRMER EN FONCTION DE LA SITUATION SANITAIRE.


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°HS1 - 2006 - Etre là, être avec. Les savoirs infirmiers en psychiatrie

Il existe 15 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander la version papier Commander le téléchargement pdf
Des expériences offertes en partage aux jeunes professionnels Nicole Pruniaux Editer
Avec la folie, le jour, la nuit Roselyne Orofiamma Editer
Poétique de l’expérience Stéphane Lambert Editer
L’amour du métier. A propos de la transmission des savoirs Alain Fabre Editer
Humain, inventer le quotidien en psychiatrie Chantal Coquerelle Editer
Voyage en folitude Michel Mignot Editer
Devenir infirmière Djenet Arar Editer
Les mots pour soigner les maux. Quelques pages sur mon parcours en pédopsychiatrie Monique Trost Editer
De la difficulté d’entrer en relation avec un patient hospitalisé sous contrainte Doris Irep Editer
Polir l’expérience aux écueils du vécu Roger-Patrice Bernard Editer
Un autre monde. Récit tiré d’une histoire vraie Cédric Couvreux Editer
Variations autour d’une relation Serge Klopp Editer
« Je suis un de ces innombrables infirmiers de secteur psychiatrique qui ont le sentiment d’être réduits à l’exil dans leur propre territoire. On nous a arrachés à une certaine conception de la clinique nourrie de psychanalyse. Nous sommes tenus en joue par toute une batterie de protocoles. Le dogme de l’uniformité de l’équipe infirmière étouffe toute velléité de « collectif soignant » pluridisciplinaire. Nous devons être tous pareils. Nulle singularité et nul décalage ne sauraient être tolérés. C’est sur ce terreau pollué que s’est développée la haine des infirmiers diplômés d’Etat, de nos jeunes collègues. Nous les prenions pour des envahisseurs, des usurpateurs. Alors qu’en fait, ils ne faisaient que nous rejoindre sur le même radeau. Mais depuis, le temps a coulé et aujourd’hui est venu le temps de la transmission et donc de la rencontre. L’une de ces rencontres s’est opérée au Cnam. Elle a duré six mois, durant lesquels dix infirmier(e)s, vieux « briscards » de la psychiatrie et jeunes néophytes, ont travaillé ensemble sur la définition des fondamentaux du soin infirmier en psychiatrie et leur éventuelle transmission. Au terme de ce travail, il est apparu avec force que ce qui fonde notre pratique, c’est le « être là » ; le « être avec » le sujet, et non le « faire », ni l’action centrée sur l’éradication du symptôme. Mais cela n’a pu émerger que parce que nous nous sommes rencontrés. Auparavant, nous nous croisions, mais nous ne nous rencontrions pas. Nous ne nous (re)connaissions pas. Dans cette rencontre, nous avons échangé, partagé, ce qui nous a permis de nous (re)connaître et d’accepter l’autre. Un autre à la fois différent et semblable. Il apparaît urgent de construire une multitude de passerelles, telles que celle-ci. Passerelles entre générations d’infirmier(e)s, mais également passerelles entre infirmier(e)s, psychiatres, psychologues, assistantes sociales. »
Les bruissements de l’intime : être « infirmier psychiatrique » la nuit Gérald Kauffer Editer
Accompagner dans l’écriture, une traversée Claire Lecœur Editer
Faire de son expérience un récit Roselyne Orofiamma Editer Document