Actualité

08/10/2020

Numérique et formation :quelles leçons tirer du confinement et de la distanciation ?

Journée de réflexion et de débats autour du n° 219 d'Education permanente. DATE A CONFIRMER EN FONCTION DE LA SITUATION SANITAIRE.


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°156 - 2003-3 - Les " inemployables "

Il existe 16 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander le téléchargement pdf
Gestion individualisée des risques sociaux et crise des catégories instituées S. Ebersold Editer
Pauvreté et travail : une antinomie devenue contestable S. Dion-Loye Editer
Discrimination positive et principes de justice : l’exemple des politiques d’insertion S. Wuhl Editer
L’inaptitude au travail : une construction sociale ? T. Le Bianic Editer
« Peut-être qu’ils nous trouveront quelque chose... ». La représentation de soi comme « inemployable » B. Rist Editer
Effet d’étiquetage et jeux des institutions dans le parcours vers l’emploi de personnes en situation de handicap C. Bon Editer
« Handicapé, moi ? Oh non, quand même pas ! ». Les limites floues du handicap C. Mathey-Pierre, E. Waysand Editer
Les structures d’insertion : espaces de solidarité ou d’exploitation ? J.F. Draperi Editer
Les enjeux d’une approche situationnelle du handicap H.J. Stiker Editer
De la personne « handicapée » à la personne « en situation de handicap » : d’une exclusion à l’autre ? G. Lang Editer
Employabilité limitée et discrimination : les personnes handicapées à l’épreuve de l’insertion professionnelle A. Blanc Editer
L’auteur s’attache à définir les conditions de réalisation d’une sorte de quadrature d’un cercle collectivement décidée et évidemment impossible à traduire parfaitement dans les faits. Alors que les personnes handicapées sont engagées à travailler, leurs compétences professionnelles restent limitées. Les employeurs sont réticents à les recruter et, via l’augmentation des actions de sous-traitance réalisées avec le secteur protégé, préfèrent déléguer à d’autres le soin de prendre en charge ces personnes éloignées de leurs attentes. Au total, c’est bien l’option de discrimination positive qui est critiquée, notamment deux de ses résultats : la sélection des plus aptes et la substitution d’un ensemble de bénéficiaires à un autre ; les salariés inefficients devenant handicapés occupent les places destinées aux personnes handicapées hors de l’emploi.
L’accompagnement dans les pratiques sociales : entre progrès et dérives L. Barbe Editer
L'illettrisme : beaucoup de mots pour qui ? C. Benayer, N. Boudol Editer
Les professionnels de l’insertion face aux inemployables E. Dugué Editer
Notes de recherche sur les professionnels de l'insertion et le risque micropolitique F. Séchaud Editer
Des catégories sociales brouillées, des politiques d'intervention en crise (Bibliographie) M. Maillebouis Editer