Actualité

08/10/2020

Numérique et formation :quelles leçons tirer du confinement et de la distanciation ?

Journée de réflexion et de débats autour du n° 219 d'Education permanente. DATE A CONFIRMER EN FONCTION DE LA SITUATION SANITAIRE.


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°154 - 2003-1 - La formation syndicale.

Il existe 18 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander le téléchargement pdf
S'éduquer pour acquérir la science de son malheur H. Lenoir Editer
L'éducation ouvrière dans l'entre-deux guerres N. Terrot Editer
L'institutionnalisation de la formation syndicale M. Geoffroy Editer
Quelle nouvelle donne pour le syndicalisme ? P.E. Tixier Editer
La formation syndicale à la CFDT ou la permanence d’une ambition P. Lepeu Editer
La formation syndicale à la CFE-CGC C. Cambus Editer
La formation syndicale à la CFTC J.F. Vanneste Editer
Enjeux et évolutions de la formation syndicale à la CGT J. Thibault Editer
La formation syndicale à la CGT-FO J. Jayer Editer
La formation syndicale des « Solidaires » H. Célié Editer
L’UNSA et la formation syndicale M. Le Gal Editer
La « Promotion collective agricole », un dispositif peu connu S. Cordellier Editer
Le rôle de l’Etat dans la formation économique, sociale et syndicale N. Guilbaud Editer
L’engagement des universitaires pour la formation syndicale : le réseau des instituts du travail C. Sachs-Durand Editer
Droit et financement de la formation syndicale : un cadre juridique inadapté J.M. Monnier Editer
De l’activité militante à l’élaboration de savoirs R. dI Ruzza, Y. Schwartz Editer
Parce qu’elle est à la confluence de l’expérience militante et de la transmission de connaissances, la formation syndicale est un lieu privilégié où se noue la confrontation de savoirs multiples et où peut jouer le processus d’élaboration et de production de connaissances que les auteurs qualifient d’» ergologique «. Fondements conceptuels relativement précis, élaboration d’hypothèses théoriques nouvelles, production de connaissances empiriques et concrètes : le savoir syndical réunit les principaux ingrédients qui le rendent homogène aux savoirs savants. On en déduit logiquement que ce savoir n’est pas un savoir « à théoriser «, un savoir empirique à l’état brut, une sorte de « matière première « pour le théoricien qui viendrait après coup en donner la signification profonde. S’ils sont homogènes, le savoir syndical et le savoir savant sont directement confrontables et comparables, sans hiérarchie aucune. L’un et l’autre sont soumis aux mêmes conditions sociales et à leur évolution qui président à leur élaboration, à leur validation et à leur efficacité sociale. Leur dynamique de production séparées ne sont-elles pas à questionner ? Ne faut-il pas se mettre en quête de dispositifs d’élaboration croisée ? Les savoirs sur le travail permettent de tester ces questions.
Formation syndicale et validation des acquis de la militance. Une analyse des pratiques de reconnaissance M. Rocca Editer
Une dimension européenne pour la formation syndicale J. Bridgford Editer