Actualité

26/09/2019

FORMER DEMAIN : utopies, enjeux, tendances...

Les 26 et 27 septembre 2019, EDUCATION PERMANENTE fête son 50e anniversaire et rend hommage à son fondateur. Avec deux invités : Philippe MEIRIEU et Pierre VELTZ


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°128 - 1996-3 - Formation et dynamiques identitaires (pdf)

Il existe 14 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander le téléchargement pdf
De l'usage de la notion d'identité en recherche, notamment dans le domaine de la formation. J.M. Barbier Editer
Identité et apprentissage. E. Bourgeois Editer
Usages sociaux et sociologiques de la notion d'identité. C. Dubar Editer
Analyse du discours et approche des identités. O. Galatanu Editer
L'identité comme processus, entre liaison et déliaison. F. Giust-Desprairies Editer
Répétition et décalage. Le travail identitaire du langage. M. Glady Editer
L'identité comme travail de l'écart. J. Palmade Editer
L'alternance enseignement-travail comme lieu d'observation privilégié des processus de construction identitaire. M.L. Chaix Editer
Parce qu’ils sont des moments et des lieux de passage progressif de la vie scolaire à la vie active, les dispositifs de formation qui utilisent l’alternance enseignement-travail sont des espaces-temps privilégiés d’observation des processus de construction identitaire. Pour les jeunes qui les fréquentent, ils prennent sens de passage de la vie adolescente à la vie adulte. L’expérience de travail dans plusieurs entreprises permet aux jeunes de s’orienter progressivement dans les milieux professionnels et de construire leur affiliation à des images d’adultes différentes de celles de leur première socialisation. Mais, ce faisant, ils sont placés au centre des luttes entre images professionnelles idéales à l’oeuvre dans le milieu professionnel, cette lutte se cristallisant autour de la “rupture”, toujours dénoncée, entre la “théorie” de l’école et la “pratique” des professionnels. En fait, si beaucoup de jeunes trouvent dans cette pluralité de références matière à s’affirmer comme des acteurs de leur formation et de leur devenir, d’autres, et pour des raisons variées, restent partagés entre les différents référents à l’úuvre dans ces dispositifs, leur ambivalence se nourrit des ruptures structurant ces dispositifs. (numéro épuisé).
Formation par le travail et reconstruction identitaire. B. Fusulier, C. Maroy Editer
Place du projet dans les dynamiques identitaires. M. Kaddouri Editer
Des enseignants du second degré et de leurs "dynamiques identitaires". C. Pouchain-Avril Editer
Récits de vie et remaniements identitaires. R. Orofiamma Editer
Du bon usage du leurre. D. Rosé Editer
L'identité et les relations de travail. R. Sainsaulieu Editer