Actualité

20/10/2020

Disparition de Pierre Caspar

Pierre Caspar est décédé le 15 octobre. Professeur émérite du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), il avait succédé, en 1984, à Marcel Lesne qui avait fondé la chaire de formation des adultes. Il avait préalablement participé à l'aventure du CUCES et de l'INFA, à Nancy, aux côtés de Bertrand Schwartz. Membre du comité de rédaction d'Education permanente durant plusieurs années, il y...


» Toutes les actualités

Nos partenaires


CNAM - Chaire de formation des adultes
Centre Infos GEHFA CIRFIP
ANACT AFPA CEREQ
ERASMUS EPALE
UOC
       

Parution n°125 - 1995-4 - L'entrée en formation.

Il existe 11 articles pour cette sélection.
Titre
Auteur
Liste de mots dans le texte séparés par des espaces
Etendre les recherches à toutes les revues
Titre de l'article Auteur Commander le téléchargement pdf
Approche biographique et retour aux études. L. Fond-Harmant Editer
L'entrée en formation. J.N. Demol Editer
Les exclus du co-investissement. M. Correia Editer
Les préoccupations de carrière d'adultes en formation. M. Gingras, G. Durocher, B. Tréteau Editer
Piloter sa formation, piloter sa vie. B. Thion Editer
Interrogations sur "le projet" : la question du sens. J.Y. Rochex Editer
Quel sens donner à la notion d'insertion ? D. Bienaimé Editer
Les techniques d'insertion : intégration ou désintégration sociale ? J.P. Russier Editer
Un nouveau type d’initiatives, privées puis étatiques, sont apparues entre 1970 et 1980. Si ces politiques résumées sous l’intitulé « insertion professionnelle ou insertion sociale » utilisent des moyens économiques ou des normes juridiques ad hoc, et sont parallèles à la forte montée du chômage des jeunes, elles ne se réduisent jamais aux politiques d’emploi traditionnelles. Elles reposent surtout sur des moments de formation et de remise à niveau, ou sur des actions éducatives et psychologiques (orientation, bilan…). Ces techniques symboliques ont renouvelé la gestion de certains problèmes sociaux, le chômage des jeunes mais aussi l’ensemble des problèmes de gestion des flux du marché du travail, voire l’accès à une position ou à des ressources économiques. Ces institutions d’insertion, qui s’efforcent de faire intérioriser les formes de la valeur travail, exercent un puissant effet sur les personnes. Elles produisent une culture d’adaptation aux conduites sociales actuelles et au marché, et aussi son envers, sa négociation. C’est pour cette raison que l’auteur avance les notions opposées d’intégration et de désintégration.
Acte de parole, buts et effets. Un outil diagnostic et formatif. A. Sirota Editer
Les chercheurs en sciences humaines ont-ils leur place dans les formations en entreprise ? E. Szuyska Editer
La lutte contre la dépendance psychique dans la relation de l'élève au maître. L. Gadeau Editer